Le Télétravail, une nouvelle organisation de l’espace – Etat de l’art

Envoyé par le 14 Oct 2020

Auteurs: Elias Dhouib, François-Louis JAFFRY et Marwen BEN AYED

Partie 1: Etat de l’art

Introduction:

Dans le cadre de notre taf CoOC, nous nous sommes penchés de plus près surun fait d’actualité qui touche une grande partie des entreprises : le télétravail. Que ce soit dans le cadre scolaire ou professionnel, ce terme est devenu récurrent, notamment durant la crise de la Covid-19.

Le télétravail a considérablement modifié et impacté nos moeurs. Ce dernier consiste pour un salarié à exercer régulièrement les fonctions qu’il exerçait ou pourrait exercer dans les locaux de l’entreprise en dehors de celle-ci. Le télétravailleur exerce dans un lieu précis et au moins une journée par semaine [1]. 

Tous les métiers dont l’ordinateur est le principal outil de travail peuvent être exercés à distance, notamment :

  • les métiers de l’informatique 
  • les métiers administratifs et de gestion 
  • les métiers de recherche et de conception 

Cette conception du travail s’est démocratisée dans ces entreprises durant la crise sanitaire et présente des avantages non négligeables d’un point de vue salarial et entrepreneurial, à savoir :  

  • il permet une optimisation de la productivité par la flexibilité des ressources humaines, offrant ainsi une alternative idéale en cas de grève des transports, de rendez-vous de dernière minute ou de déplacement à l’étranger
  • il accroît la réactivité et permet aux petites entreprises de concurrencer de plus grandes par une réponse plus rapide aux besoins du client

Malgré les nombreux avantages qu’il présente ce mode de travail présente quelques inconvénients non négligeables, notamment celui de limiter les contacts entre les collaborateurs, ce qui peut entraîner un manque de cohésion voire une absence de culture d’entreprise.

Le risque d’isolement est aussi un inconvénient majeur du télétravail pouvant ainsi engendrer un retrait dela vie de l’entreprise.

Contexte du problème:

De nos jours, en particulier depuis la crise sanitaire de la Covid-19, une grande partie des entreprises ont recours au télétravail. Cela permet aux salariés d’avoir un emploi du temps plus flexible, tout en respectant les normes sanitaires imposées, comme les gestes barrières ou la distanciation sociale. Depuis la crise sanitaire, la demande du télétravail s’est renforcée : 51% des personnes le pratiquait avant le confinement contre 88% actuellement [2]. Le télétravail montre ses forces et certaines entreprises voitun potentiel économique [3] et social sont amenées à revoir leur organisation afin de perpétuer cette pratique. Néanmoins, avec l’augmentation de demandeurs, des contraintes apparaissent. En effet, de nombreuses études prouvent que le télétravail total peut s’avérer contre-productif. Les entreprises se voient donc contraintes d’écarter cette option. L’objectif de ces entreprises est donc d’encourager un télétravail partiel afin de réduire la population dans leur locaux pour répondre aux normes sanitaires. En effet, la disposition des bureaux ne permet pas de respecter les gestes barrières car elle favorise souvent la proximité des employés. Les entreprises se voient donc forcées d’adapter les emplois du temps des salariés, de manière à diminuer le nombre d’employés en présentiel et de faire alterner plusieurs employés sur un même bureau. Face aux exigences de leurs employés et à l’organisation requise pour structurer les emplois du temps, les entreprises peinent à concilier ces deux facteurs et se retrouvent souvent confrontés à des problèmes chronophages qui ne concernent pas l’activité de l’entreprise.

Problématique:

Nous parlons de télétravail total lorsque celui-ci est régit par un travail effectué uniquement à distance. Prendre un café, discuter avec ces collègues, faire des réunions… ces petites choses anodines ont disparu depuis le confinement national, affaiblissant les liens sociaux et indirectement le moral des employés. Le seul moyen de combler ces connections tout en conservant l’activité passait par l’utilisation des outils de visio-conférence comme Teams ou Skype [4], et les VPN pour accéder aux ressources de l’entreprise. Lors du dé-confinement, des nouvelles mesures ont été mises en place afin de faire revenir les salariés sur leur lieu de travail mais la gestion reste relativement compliquée. En effet, les entreprises optent donc pour une diminution de la taille de leur locaux tout en gardant le même nombre de salariés, afin de respecter les normes sanitaires tout en réduisant leurs coûts fixes [2]. Cette thématique du télétravail, avec sesavantages et inconvénients est connue de tous, mais elle s’est pourtantconcrétisée lors d’une première discussion avec des membres de nos familles confrontés à ces difficultés. Par la suite, nous avons discuté avec divers personnes afin de mieux cerner le problème et finalement établir cette problématique: Dans quelle mesure l’espace peut-il être optimisé afin d’améliorer la gestion du télétravail ?

Pour la suite:

Nous allons poursuivre notre travail d’interview pour comprendre au mieux quels types d’entreprise (en terme de nombre de salarié) seraient intéressés par une solution de gestion d’espace pour le télétravail en affinant le besoin de chacune d’elles. Il faudra comprendre certains détails comme la location ou non des bureaux par l’entreprise. Les premières pistes se tournent vers une solution permettant de proposer un planning selon les critères de chaque employé et ajustable en permanence.

En effet les premiers retours se tournent vers une personnalisation de l’emploi du temps, à savoir:

  • prise en considération des spécificités de chaque employé
  • prise en considération des contraintes de l’entreprise (par exemple pour les réunions physique)

 

Sources:

[1] : Travail & Changement

Anact

https://www.anact.fr/file/2844/download?token=boPJG-gE, consulté le 5 octobre 2020

[2] : Télétravail en confinement : les résultats complets de notre consultation

Anact

https://www.anact.fr/teletravail-en-confinement-les-premiers-chiffres-cles, consulté le 1 octobre 2020

[3] : Le Télétravail : vers l’entreprise de demain

Patrick Duncombe

https://books.google.fr/books?hl=fr&lr=&id=vdZXDwAAQBAJ&oi=fnd&pg=PT3&dq=diminution+cout+entreprise+télétravail&ots=piFyAN2LAD&sig=o77RLtertSHPsabJAMco4S5R0P8#v=onepage&q=couts%20fixes&f=false, consulté le 5 octobre 2020

[4] : Télétravail : 16 outils qui facilitent le travail à distance

Alexandra Patard

https://www.blogdumoderateur.com/selection-outils-teletravail/, consulté le 5 octobre 2020

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *